“La mezcolacha de Djojomé” voyage cette fois sans la présence d’Aziz Ayawo qui pour des raisons personnelles n’a pas pu nous accompagner dans cette partie de la tournée.

Nous voilà à Bafilo!

L’ONG Tibi nous a accueillis les bras ouverts à notre arrivée dans la ville de Bafilo! Tibi promeut le développement et la sauvegarde de la culture de Bafilo. Razak, responsable de cette ONG nous fait visiter la ville et notamment son centre de tisserands. Il nous explique les problèmes et les enjeux dans une ville où le chômage domine et où les jeunes rêvent de partir vers d’autres villes ou d’autres pays. La culture peut être une source de travail et favoriser l’ancrage de la population dans sa propre ville. Elle est aussi et surtout un outil de la mémoire des traditions qui perdurent depuis des siècles. Le centre de tisserands fait partie de leur projet.

La grande majorité de la population de Bafilo est musulmane et ça tombe bien, nous arrivons en plein Tabaski (fête du mouton)! Notre spectacle est donc accueilli devant la radio communautaire “Voix d’ Assoli” qui à chaque Tabaski convie les enfants et jeunes de Bafilo afin d’envoyer des messages au reste de la population.

Que le spectacle commence à Bafilo!

 

 

“La mezcolacha de Djodjomé” viajo esta vez sin la presencia de Aziz Ayawo que, por razones personales, no nos pudo acompanar en esta parte de la gira.

Llegamos a Bafilo!

La ONG Tibi nos recibio con los brazos abiertos. Tibi promuebe, desarrolla y cuida de la cultura de Bafilo. Razac, el responsable de esta ONG nos invito una a conocer el pueblo en donde visitamos la cooperativa en donde se hacen textiles tradicionales.

Nos explico los problemas y los desafios en este pueblo en donde hay mucho desempleo y los jovenes suenan con irse a otras ciudades u otros paises. La cultura puede convertirse en un utensilio que genero trabajo y que solidarise el lazo entre la gente y su lugar de nacimiento.

Es tambien una manera de guardar las tradiciones.

La mayoria de gente de Bafilo es de religion musulmana. Tuvimos la suerte de llegar en el periodo de la fiesta religiosa  “Tabaski”. Nuestro espectaculo formo parte de un evento que se organisa en una radio comunitaria: “voix d’assoli” (la voz de Assoli). Alli cada Tabaski llegan los ninos de Bafilo para transmitir mensajes al resto de la poblacion.

Que empieze el espectaculo!

 

Anuncios